France Inter : Didier Porte et Stéphane Guillon censurés

par ksf  -  23 Juin 2010, 20:28  -  #Actualités

Certains pays sont connus pour être les champions de la censure - je ne citerai donc pas la Chine, la Russie, la Tunisie, l’Iran, ou la Corée du Nord -. Mais aujourd’hui en France aussi, la censure s’immisce. Doucement mais sûrement. Et ce matin, sur France Inter notamment, elle est montée d’un cran avec le “licenciement“ des chroniqueurs humoristes Didier Porte et Stéphane Guillon. Parce qu’il paraît que leur place serait ailleurs que dans la grille matinale, qui doit privilégier l’information. Mais cela fait belle lurette que cette grille est ponctuée de billets d’humour et d’humeur, bien avant que Philippe Val -repenti de l’humour ?- ne vienne diriger l’antenne !


La censure frappe la presse écrite, la radio, la télévision, bride la liberté d’expression, c’est inacceptable ! Quand la liberté d’expression n’est pas libre, il n’y a pas d’expression.

Aujourd’hui, c’est une atteinte de plus à la liberté par le biais de l’ingérence insistante des politiques de tous bords. Car de Besson, en passant par Strauss Kahn, Sarkozy, Aubry ou Villepin, ils ont tous réagi à l’avenant, réclamant la tête des deux “importuns“ de France Inter, outrepassant leur droit, faisant fi d’enfreindre l’article 19 de la déclaration des droits de l’homme. "Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit".


En plus de virer Porte et Guillon, Philippe Val évince six émissions de la grille de France Inter, dont “Esprit critique“, “Et pourtant elle tourne“ et “Allo la planète“…

Liberté, égalité, fraternité ? Naïfs, il ne faut pas croire tout ce que l'on entend, tout ce qu'on lit ou ce qu'on voit ! 

 

 

Maurice Clavel Messieurs les censeurs“  

 

 

Mais Didier porte et Stéphane Guillon sont des débutants à coté de Philippe Val. En 2006, alors qu'il était patron de Charlie Hebdo, il déclarait dans une interview à Télérama : « La société est toujours sillonnée par des fils électriques qui font des étincelles dès qu’on les touche. On peut aujourd’hui montrer sans problème des corps dénudés, dire “bite-poil-trou”, mais critiquez le pouvoir et vous verrez le résultat. Tout le monde s’est tu lorsque Alain Genestar s’est fait virer de Paris Match à la demande de Nicolas Sarkozy… La critique du pouvoir est essentielle à la construction démocratique. Et c’est de moins en moins facile à faire. Quand on voit un député faire campagne pour instaurer un délit de blasphème, cela fait peur. […] Moi, je suis un démocrate radical, et cette attitude paraît provocante. Même Chirac l’a dit quand il nous a reproché d’avoir publié les caricatures de Mahomet. C’est donc qu’il reste un bon terrain pour la subversion. Un terrain encore vague, mais je ne désespère pas. »

 

 

Val vos papiers

Philippe Val, de son vrai nom Nathan Lopez-Del Valle, est un humoriste, écrivain, musicien, chansonnier, acteur et journaliste… Le cumul serait-il à l’origine de son changement de position ?

 

fontvaleotard01

François Léotard, alors ministre de la culture, subissant les “outrages“ de Font et Val.

 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :