Île Seguin, Jean Nouvel et son égo qui sent le bouc

par ksf  -  16 Mai 2013, 12:38

Île Seguin, Jean Nouvel et son égo qui sent le bouc

Boulogne-Billancourt est une ville qui a l’avantage d’offrir encore quelques espaces verts, et la réputation, non volée, d’une ville où il fait bon vivre. Les différents maires qui s’y sont succédés tels Georges Gorse, Jean-Pierre Fourcade ou Pierre-Mathieu Duhamel, ont su développer et moderniser la ville, sans la défigurer.

Mais aujourd’hui, la donne change puisque les boulonnais doivent combattre un projet démentiel de bétonnage de l’Île Seguin, proposé par le maire Pierre-Christophe Baguet et l’architecte Jean Nouvel. Nouvel, cet architecte à l’égo "un peu" démesuré qui ne conçoit que de l’éléphantesque à prix d’or. Mais qui n’assure ou n’assume pas forcément le service après vente…

Petit récapitulatif de quelques-unes de ses casseroles :

A Rennes, la future résidence de luxe ultramoderne de douze étages "Le Cap Mail" imaginée par Jean Nouvel, actuellement en construction, suscite la polémique, car l’espace séparant les deux immeubles n’est que de "2 cm", or, le code civil prévoit que la distance légale doit être d'au moins 1,90 m. Les riverains ont demandé sa démolition dans une assignation en référé. (Source : Batiactu)

A Nantes, le Tribunal conçu par Nouvel a pris l’eau ! L’architecte reconnaît les malfaçons, mais en rejette la responsabilité. (Source : Le Télégramme)

A Paris, le surcoût pour le projet architectural de la Philarmonie est dépassé de près de 77% ! Dont 15 millions d’euros pour les exigences de Jean Nouvel et près de 2 millions d’honoraires. (Source : Le Point)

Au Havre, le centre aquatique « Bains des Docks » a pris le bouillon 3 ans après son inauguration. Autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Plusieurs procédures sont en cours tant au tribunal administratif qu’au tribunal de commerce. (Source : Le courrier de l’architecte).

A Mulhouse, les habitants d’un immeuble conçu par Nouvel ont reçu des factures d'électricité record (+ de 2 000 euros sur l’année pour certains) qu'ils attribuent à la mauvaise isolation de leurs appartements à loyers modérés. (Source : Le Moniteur)

A Lyon, courant 2011, le tribunal administratif a condamné par deux fois la société Jean Nouvel (Etudes de Design et d’Architecture), à verser 82 000 euros d’indemnités à la ville, pour malfaçon à l’Opéra.

De facto, quid des projets de « Babylone moderne » qu’il veut mettre en œuvre sur l’île Seguin ? Devons-nous craindre que les tours de béton sensées s’ériger sur l’île, se fissureront après six mois ? Nous pouvons espérer qu’elles ne seront pas construites. En 2014, durant la campagne municipale, le sujet Seguin devrait peser lourd dans les urnes boulonnaises !

« Mon credo c’est le dialogue avec les habitants et leur culture, dans le but de faire plaisir.» Que chi ! Aucun dialogue avec les riverains et les élus d'opposition n’a été possible ! Et fi de la majorité de boulonnais qui ne veut pas de tours de bureaux en béton. Ni bureaux (Boulogne regorge de bureaux à louer), ni béton (du vert, oui !). Nous refusons ce bétonnage intensif sur une île qui a aussi un passé, que l’on ne respecte pas non plus.

« On ne peut faire ce métier d’architecte si on n’aime pas les personnes pour qui l’on construit, celles qui vont habiter l’architecture, et si l’on méprise les lieux où l’on construit. Je revendique cette approche humaniste. » C’est fou ce changement d’attitude, ou alors ce n’est rien que pour nous, boulonnais, méprisés à la fois par un architecte à l’égo qui sent le bouc, et un maire qui n’écoute pas les voix qui s’élèvent. Des voix de tous bords, unies pour une cause : préserver cette île, faire naître des jardins, des complexes artistiques, sportifs, faire de l’île Seguin un vrai lieu de vie, tant pour les boulonnais que les riverains alentours.

Ironie du sort, le précédent projet pour l’île Seguin, élaboré par Jean-Pierre Fourcade et Pierre-Mathieu Duhamel, avait été rejeté suite au recours, contre la construction d’un petit hôtel de 4 étages, par un membre du conseil municipal de PC Baguet. Mais le projet de Nouvel et Pierre-Christophe Baguet comporte un hôtel bien plus colossal ! A la hauteur du projet architectural exagéré, démesuré, et abracadabrant du tandem Baguet/Nouvel.

Sur la pointe amont de l’île, est né par ailleurs un projet nommé R4, qui serait un pôle d'arts plastiques et visuels (Photo édifiante du niveau culturel, en bas de l'article). Il est dirigé par Nelly Wenger, qui a confié la réalisation de ce pôle à… Jean Nouvel. Une précédente collaboration entre Nouvel et Wenger, pour les chocolats Cailler de Nestlé, a été un flop commercial. Nouvel avait conçu des emballages jugés trop chers et peu écologiques. Etonnant, n’est-il pas ?

Si certains ont encore des doûtes, quels meilleurs « juges » que les pairs de Nouvel ? Cette année, ces derniers lui ont décerné trois « parpaings d’or ».

Le «Gérard de l’architecte qui a fait un projet qui est superbe en photo et que quand tu reviens deux ans après t’as l’impression que c’est la Bosnie, le Bronx, la Syrie et Beyrouth réunis», pour ses logements sociaux à la Cité-manifeste de Mulhouse.

Le « Gérard de l’architecte qui fait des projets en cachette pour des gros promoteurs privés, mais qu’on ne voit jamais sur son site web», pour le Lido de Jessolo à Venise.

Et enfin le «Gérard de l’architecte » qui a fait un projet qui au départ coûtait une blinde – mais c’est normal vu que ce n’est pas n’importe qui – mais qui, au final, creusera encore plus le trou de la Sécu, la dette publique du pays et siphonnera même le livret A de ta mémé», pour la Philharmonie de Paris qui sera terminée en 2014 sur le parc de la Villette. (Source : L’Indépendant).

Mais que fait le maire de Boulogne ?! Il dynamite, il disperse, il ventile !? Comment, avec autant d’exemples de débâcles et de recours contre "l'homme aux trois parpaings d'or", peut-il encore s’obstiner à appuyer et pousser un projet de saccage annoncé sur l’Île Seguin ?!

NON aux tours de béton, NON aux bureaux inutiles, NON à R4, NON à Nouvel !

LIEN : http://www.sauvonslileseguin.com/

Photo d'un doigt sorti du sol, l'art contemporain vu par Nelly Wenger de R4... Ca laisse rêveur !

Île Seguin, Jean Nouvel et son égo qui sent le bouc
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :