Boulogne : on nous cache tout, on nous dit rien !?

par ksf  -  17 Mai 2013, 10:54

Le saviez-vous, depuis le 29 Avril (et jusqu’au 1er juin), il y a une enquête publique sur l’aménagement de l’Île Seguin à Boulogne. Non, ce n’est pas une blague Carambar, il y a bien une consultation des boulonnais en cours à ce propos, mais le hic c’est que peu de boulonnais le savent ! Car, exceptionnellement, le maire de Boulogne n’a pas fait faire d’affiches en 4 par 3 pour le faire savoir. Le maire fait des choix, il communique avec de grandes affiches pour les sujets importants : le parking de la mairie, l’ascenseur du parking, la moquette du salon, etc.

Mais quand il s’agit d’informer les administrés sur un sujet (polémique ?) comme l’île Seguin, c’est pas pareil. D’une part on organise un vote bidon, où les électeurs boulonnais n’ont d’autre possibilité que de choisir un des trois projets conçus par Jean Nouvel, avec à la clef du béton. Mais le maire est ravi, il y a eu environ 17 000 votes (Boulogne compte 69 000 électeurs inscrits) et crie victoire. D’autre part, pour faire "démocratique", on lance une enquête publique pour que les Boulonnais s’expriment sur le sujet, mais on ne le fait pas trop savoir, car cela pourrait relancer le débat anti béton. Déjà que les boulonnais osent assister au Conseil Municipal munis de pancartes avec écrit en gros : NON aux Tours sur l’Île Seguin ! Baguet démission ! Ah non, ça je viens de l’inventer.

Cette enquête a donc pour but de recevoir les observations des boulonnais sur le projet validé. Mais en amont cette votation est tronquée, nulle et non avenue, puisqu’à aucun moment il n’a été possible de faire savoir que l’on refusait ces trois projets. C’est comme si on voulait nous imposer de ne porter que du rouge, du kaki ou du gris. Non mais Allo quoi ! Un maire élu démocratiquement qui nie la démocratie quand ça l’arrange ! Pour ensuite nous consulter sur la couleur qui a été la plus choisie ?! Que dire… il y a tant à dire.

Pour conclure, et plus sérieusement, il y a quand même tout intérêt à participer à cette enquête. D’autant plus si l’on estime que cette votation n’est qu’une parodie de démocratie, un acte dictatorial inacceptable. L’époque Carolingienne est révolue ! Tous ceux qui ont un doute ou qui refusent ce système autocratique doivent se manifester et participer à cette enquête. On ne s’abstient pas. Et nous verrons bien si les remarques des détracteurs de ce projet sont prises en compte (ou pas).

Un registre est ouvert au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Ville pour recueillir les remarques sur la mise en conformité du PLU de 2011 avec la déclaration de projet de 2013. En substance, il s’agit d’acter les conséquences de la votation bidon.

Le dossier soumis à enquête publique est consultable à la Mairie de Boulogne (Direction de l’Urbanisme), aux horaires d’ouverture de la mairie. Un commissaire enquêteur tiendra ses permanences aux dates suivantes :

  • Mardi 07 mai de 14h30 à 17h30
  • Mercredi 15 mai de 8h45 à 11h45
  • Jeudi 23 mai de 16h15 à 19h15
  • Samedi 1er juin de 8h45 à 11h45

Boulogne : on nous cache tout, on nous dit rien !?