Simone Veil, exemplaire

par ksf  -  18 Mars 2010, 09:54  -  #Politique

S’il est une femme politique humaniste, libre et engagée, c’est bien Simone Veil. Rescapée de la Shoah, le matricule 78651 a fait de sa vie un combat, et notamment en faisant adopter en 1974 après trois jours de débats acharnés et sous les huées de l’extrême droite et d’une partie de la droite traditionnelle, la “loi Veil“ qui autorise l’avortement en France. Jacques Chirac, à l’époque Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing, avait eu la bonne idée de la  nommer Ministre de la santé.

Politiquement, Simone Veil a toujours été indépendante : “Je commence toujours par m'opposer, c'est ainsi. Pas pour contrarier, mais pour forcer à explorer d'autres voies. Je ne prends rien comme allant de soi“. Son savoir dire non, son état d’esprit libre et son engagement au service des gens en général et des femmes en particulier sont assurément à l’origine de son parcours exemplaire. Plusieurs fois ministre, Simone Veil a aussi été la première présidente du Parlement Européen en 1979 et siégé au Conseil constitutionnel.

Aujourd’hui, comme Marguerite Yourcenar en 1980, elle rejoint les Immortels du quai Conti et fait son entrée à l’Académie française, en présence de deux “ex“, Jacques Chirac et Valéry Giscard d’Estaing, qui est à l’origine de sa carrière politique.

 

Veil.jpg

En 1974, Simone Veil fait passer, aux forceps, la loi qui autorise l'avortement en France