Liberté, égalité...

par ksf  -  27 Janvier 2010, 17:35  -  #Actualités

Dans la déclaration des droits de l’homme de 1789, "La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui.“ La liberté est donc une règle et l’interdit une exception. Seule la liberté peut arrêter la liberté…. vous me suivez ? Un exemple : je fume, je dérange le non-fumeur, sa liberté s’arrête où commence la mienne.

“Ma liberté s’arrête là où commence celle des autres“. Cette phrase est presque devenue un proverbe et elle prend tout son sens quand le comportement d’autrui pèse sur notre seuil de tolérance. Les libertés individuelles ne devraient pas empiéter sur celles des autres. Pour autant, on déborde régulièrement sur la liberté du voisin… Pourquoi ? Parce que l’individualisme implique que nous nous préoccupons peu ou pas des autres. On se sent libre de tout faire, et encore plus dans le pays des droits de l’homme où la loi garantit à chacun le respect de ses libertés fondamentales -c’est vrai sur le papier en tous cas-.

Dans la sphère privée, libre à chacun d’établir ses règles et le degré de ses libertés, tant qu’aucun n’est asservi à un autre. Mais dans le monde collectif, on est tous logés à la même enseigne et la liberté individuelle n’a de sens que si l’on respecte le fait de ne pas nuire aux autres. "Seule la loi, universelle, et la même pour tous, permet d'arbitrer équitablement entre les libertés individuelles" Kant. 

Nous sommes tous égaux devant la loi, cependant, la liberté est utilisée, usée et abusée par certains… Et ces jours-ci un débat fait couler de l’encre : le port du voile en France. Effectivement, de plus en plus de femmes “prennent la liberté“ de porter le voile, la burqa, ou le niqab. Personnellement, cela ne nuit pas à ma liberté, toutefois, étant laïque, je considère que tout signe ostentatoire religieux n’entre pas dans la conception de la liberté, telle qu’elle a été établie, pour tous. D’autant plus qu’au cours des siècles, les femmes se sont battues pour obtenir les mêmes droits que les hommes. En France notamment, il a fallu attendre la révolution de 1789 pour qu’hommes et femmes soient enfin tous libres et égaux en droits… Tous égaux !!!

Aujourd’hui, les femmes ont le droit de vote, le droit de disposer de leur propre corps et d’avorter - un grand merci à Simone Veil et aux 343 femmes qui ont signé le manifeste déclarant qu’elles avaient toutes recouru à l’avortement au cours de leur vie-, les femmes sont libres. Et comme nous ne vivons plus au moyen-âge, les composants d’un couple ont le droit de s’exprimer, qu’il y ait accord ou désaccord, sans oppression, ni soumission.
Certes, chacun a le droit de croire en un Dieu, mais la radicalisation ou l’extrême, c’est une toute autre chose. Les extrêmes n’ont jamais rien apporté de bon.

Le voile préserverait la femme de la séduction, de la dépravation et de l'égarement… Les seules femmes voilées par essence sont les religieuses… et l’élite radicale. Les représentants du culte musulman et spécialistes de l'Islam affirment qu'aucun verset du Coran ne demande aux femmes de dissimuler leur visage. L’un d’eux dit même que le niqab “tient de la pathologie religieuse“. Les porteuses de voile seraient-elles donc atteintes par une maladie ? Que penser de ce mouvement en développement, si l’on en juge par la recrudescence des voiles ? Est-ce du à un réel besoin de “pieuserie“ pour atteindre le nirvana ? A un besoin de règles -différentes-, voire de soumission ? Du masochisme déguisé ? Je ne sais pas, je cherche, j'expose des idées..

"La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui.“ Il me semble que le problème du port du voile ou de la burqa n’est pas tant qu’il nuit au collectif, mais il ruine la valeur des combats menés par les femmes au fur et à mesure des siècles. Il nuit à la liberté de la femme, qui ne devrait pas avoir à se préserver de l’égarement des hommes… extrêmes ?
 

marianne.gif






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :