Dominique Strauss-Kahn, NYPD Blues

par ksf  -  17 Mai 2011, 15:49  -  #Politique

Dominique Strauss-Kahn, président du puissant Fonds Monétaire International accusé d’agression sexuelle, de séquestration et de tentative de viol… étonnant, non ? Surréaliste ! Allez, pas tant que ça en réalité, car dans les faits, on le sait DSK est un super-dragueur, un coureur, chaud lapin… très chaud le gros lapin ! Justement, sa réputation le précède, et tout le monde sait, ou presque, à quel point il serait lourd et insistant avec certaines filles, voire très insistant et très entreprenant. Alors, coupable ou innocent DSK ?! Docteur Jekyll or mister Hyde ?

Si malheureusement il s’avère qu’il est responsable des faits dont on l’accuse, il aura changé de catégorie et une telle montée de violences est digne d’un malade.

Selon les avocats de DSK, le directeur du FMI a payé et quitté son hôtel vers midi, soit une heure avant que les faits ne se produisent. Il aurait ensuite rejoint sa fille pour déjeuner puis a pris un taxi pour aller à l'aéroport, prendre son avion. Il s’est aperçu qu’il avait oublié son téléphone portable et a appelé l'hôtel pour qu'on le lui apporte, ce qui a permis à la police de le localiser.

Il est vrai que ce comportement n'est pas caractéristique de quelqu'un qui se pense coupable de quoi que ce soit. Mais à un certain niveau on se sent peut-être exempt de toute justification ?

 

Aujourd’hui, DSK est emprisonné à Rikers, dans l’unité spécialisée dans la détention de prisonniers souffrant de maladies transmissibles. Rikers, la pire des prisons où se côtoient douze mille personnes, un endroit où les portes font, paraît-il, beaucoup de bruit, certainement beaucoup plus qu’au Sofitel, où la soupe est aussi moins bonne, et où il n’y a pas de femme de chambre… Espérons que DSK a plus du docteur Jekyll que de mister Hyde ou il risque d’être touché, ad vitam eternam, par le syndrome de NYPD Blues...